La journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

La journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

23 novembre 2018 0 Par avocatgratuit
La journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes
5 (100%) 1 vote

La date choisie par l’ONU pour célébrer la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes est le 25 novembre. La couleur retenue pour la célébration par cette journée est l’orange, qui veut symboliser un monde meilleur pour les femmes et les filles.

Malgré l’adoption de la convention sur l’élimination de toutes les formes de discriminations à l’égard des femmes (CEDAW) la violence a l’égard des femmes reste un problème omniprésent dans le monde. Elle constitue l’une des violations des droits de l’homme les plus persistants et les plus dévastatrices dans le monde.

La violence à l’égard des femmes englobe, les formes de violences physiques, sexuelles et psychologiques, telles que : violences domestiques, abus sexuels, rituels, crimes dits d’honneur, exploitation, esclavage, mutilations génitales, le mariage précoce…

À la mémoire des sœurs « papillon »

Lorsqu’elles se rendaient à la prison pour visiter leurs trois maris, détenus et suspectés d’organiser la révolution du pays.

Les trois sœurs Mirabal militantes contre le régime dictatorial, furent brutalement assassinées en République Dominicaine, sur les ordres du dirigeant de l’époque, Rafael Trujillo, le 25 novembre 1960.

Les militants en faveur des droits des femmes ont ainsi choisi en 1981 la date du 25 novembre comme journée de lutte contre la violence, en mémoire des trois sœurs Patria, Minerva et María Tereza Mirabal.

Quelles sont les activités liées à cette journée internationale ?

À la date du 25 novembre, s’ouvre une campagne internationale qui a pour mission :

De rappeler que les violences faites aux femmes constituent l’une des violations des droits de l’homme les plus répandues dans tous les pays du monde.

Inviter les gouvernements, les organisations internationales et les organisations non-gouvernementales à organiser ce jour-là des activités conçues pour sensibiliser l’opinion au problème de la violence à l’égard des femmes.

Obtenir et analyser les statistiques les plus récentes sur la violence faite aux femmes et s’en servir pour favoriser le changement sur le plan des lois et des politiques ;

Organiser la formation des professionnels en contact avec ces femmes victimes. Les médecins, les policiers, mais aussi les magistrats, les avocats en ligne pour plus de rapidité dans la prise en charge de leur dossier ;

Afin d’ éliminer la violence à l’égard des femmes particulièrement vulnérables, de combattre la violence sexuelle perpétrée dans un contexte de conflit armé par des moyens législatifs et judiciaires visant à mettre fin à l’impunité en matière de violence sexuelle pendant et après les conflits et bien d’autres.